Un roman qui se dévore comme un éclair à la fraise

« Le bonheur est un papillon », le bonheur est plutôt dans le papillon qui va et vient dans ce roman coloré comme pour caresser les personnages et leur transmettre sa lumière. Je lis tous les livres de Marilyse car elle incarne des valeurs qui vibrent en moi. Ce livre ne se lit pas, il se déguste comme un bon éclair à la fraise ! J’ai choisi volontairement l’éclair car les personnages défilent dans le temps comme un éclair et la fraise car c'est la couleur de cette couverture magnifique…

Et pourquoi une pâtisserie comme métaphore livresque ? car on veut dévorer ce roman d’un coup mais c’est juste pas possible car on ressent le besoin de faire durer le plaisir.


Alors, j’ai fait le choix de le lire sur trois jours car je ne voulais pas combler mon appétit tout de suite… Non ! autant faire durer le plaisir !


Marilyse fait partie de ces auteurs qui écrivent par passion, par amour. Elle fait partie de ces auteurs qui aiment emmener les lecteurs sur des paradis enchanteurs aux milles couleurs et aux milliers de mots qui évadent l’esprit ; un paradis livresque. Encore une fois, elle signe là un chef d’œuvre, une pure merveille ! Je n’en attendais pas moins d’elle ;-)


C’est l’histoire d’un homme « banal » qui vit une vie « banale » (routinière) mais qui est traversé par une mélancolie qui le fait se questionner sur son existence. Est-il réellement heureux dans cette vie ?

Alors sa grand-mère défunte « Héloïse » va lui apparaitre telle un fantôme visible sur un miroir dans son ancienne demeure et lui proposer un drôle de marché. Vivre une seconde vie « parallèle » à partir de sa majorité et ce jusqu’à l’âge adulte (l’âge qu’il a actuellement), soit une vingtaine d’années dans une autre dimension.

Un pacte atypique, fantastique quoique ? Comment réagiriez-vous si vous deviez faire comme Thomas ? Il va être traversé d’émotions controversées, il va faire l’expérience de revenir dans le passé mais également revenir à soi, à sa source, à son être profond. Il va aussi comprendre que le bonheur c’est ici et maintenant. Il va évoluer au fil des pages, des mois, des années. Il y a plein de leçons, d’enseignements en développement personnel dans ce livre, donc ce qui est génial c’est que le lecteur progresse en même temps que le personnage. Elle n’est pas belle la vie ?


Alors l’histoire débute ainsi dans les beaux paysages du sud de la France (racines de l’auteure). Et l’histoire recommence pour le meilleur comme pour le pire.

Ce livre comporte un magnifique message subliminal : et si finalement le bonheur n’était pas dans l’ici et maintenant ? Et si finalement votre routine n’était pas un morceau d’un bonheur à cultiver au quotidien comme une pâtisserie qu’on assaisonne à son goût et dont on garde une part pour chaque jour ?

Le proverbe " tu as deux vies. Ta deuxième commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une " prend son sens ici, mais prend aussi une tournure déconcertante.

Je ne vous en dis pas plus mais sachez que « le bonheur est un papillon » est un roman dans lequel on a envie de tourner les pages rapidement mais cela veut dire qu’on est déjà parti loin, dans le futur.

Et vous constaterez que profiter pleinement de l’instant présent se fait lors de cette lecture, à chacune des pages, à chacune des dimensions livresques. je devine Marilyse que c’était là ton attention ;-)

Continue de nous enivrer de ta passion et de ton amour pour la vie.


nota : Marilyse tu as dit lors d'une ITW sur Babelio que Thomas était inspiré de Simon Baker...

Et devine quoi ... dans mon prochain roman, un de mes personnages est également inspiré de cet acteur ! drôle de coïncidences (encore une fois)

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now